Vampyrrhic

Bonjour à tous et à toutes !

Qui dit vacances, dit reprise de la lecture évidemment. J’ai plutôt bien commencé en dévorant un livre d’environ 500 pages en une semaine environ ! J’avais envie de reprendre une lecture pleine de mystères et de fantastique du coup je me suis tournée vers Vampyrrhic de Simon Clark.

Voici le résumé de ce roman : Nichée au cœur des collines pourpres se trouve Leppington, petite bourgade tranquille du Yorkshire où la vie s’écoule sans histoire.
Pourtant, sous les ruelles, de terrifiantes créatures s’éveillent. Une ancienne colère les anime, tournant à l’obsession. Et une faim dévorante les unit. Une faim insatiable. Les nosferatu. Des créatures ayant le pouvoir de drainer votre volonté.

Vampyrrhic

Couverture du livre Vampyrrhic

D’après les nombreuses critiques que j’ai pu trouver sur internet, le livre se présente comme un roman d’horreur coupant avec l’image habituelle du vampire méchant mais qui devient gentil et tombe amoureux d’un personnage. En effet, c’est un très bon roman d’horreur et l’image des vampires est différente de celle que l’on retrouve d’habitude puisqu’ils sont dépourvus de toute humanité et sont quasiment des animaux !

Le suspense est à son comble du début à la fin. On ne s’ennuie pas du tout (sauf peut-être au moment où George Leppington raconte le mythe concernant sa famille, complètement tirée par les cheveux) et les fins de chapitres se terminent quasiment toutes sur un événement marquant avant de passer à un autre personnage au chapitre suivant ce qui rend encore plus frustrant le désir de savoir ce qu’il se passe.

Néanmoins deux gros bémol à ce livre : tout d’abord, l’histoire se déroule sur deux jours. Or si l’on regarde bien la chronologie de l’histoire, cela devient vite impossible, à moins que leurs journées durent 72 heures haha ! Autre bémol à noter, cette fois scientifique, dans le roman, on parle de Maximilian, un jeune trisomique un peu maltraité par toute la ville, sauf que l’on y répète à plusieurs reprises qu’il lui manque un chromosome (or il en a un de plus). Vous me direz que ce n’est qu’un détail et vous avez bien raison mais pour ma part, je trouve cela décevant de ne pas s’être penché un peu plus en détail sur ce qu’était la trisomie avant d’en parler.

Honnêtement, j’ai été surprise par ce roman. Il est excellent et captivant.

A bientôt 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s